EN | FR

Les Prix du patrimoine de l’ICA

Les Prix du patrimoine de l’ICA reconnaissent la contribution remarquable des bénévoles qui font progresser l’Institut. Il s’agit d’une occasion de vous raconter leur histoire et d’envisager avec inspiration l’avenir de l’Institut.

Notre philosophie de l’engagement bénévole

Notre histoire prend racine dans la force de notre participation bénévole. L’Institut a été fondé par des bénévoles et continue de croître grâce à eux et à leur contribution en recherche, en élaboration de normes et en éducation. Les bénévoles de l’ICA donnent de leur temps et transmettent leurs connaissances de façon objective pour contribuer à la sécurité financière de la population canadienne.

     

L’arbre du patrimoine de l’ICA

Dans les bureaux de l’ICA, l’arbre du patrimoine garde en mémoire les noms des bénévoles qui ont profondément transformé l’Institut grâce à leur contribution. Les feuilles vertes symbolisent les bénévoles de demain, c’est-à-dire ceux et celles qui sont en train de bâtir leur héritage. Les noms de ceux et celles qui ont reçu le prix du patrimoine Chambers-Brown sont gravés sur les feuilles rouges de l’arbre.


En savoir plus sur l'arbre du patrimoine de l'ICA

     

Les niveaux de prix

Les Prix du patrimoine de l’ICA sont l’occasion de célébrer les bénévoles qui ont atteint un jalon dans leur parcours bénévole.

Le Prix du patrimoine Chambers-Brown

Ce prix souligne les contributions des bénévoles ayant mené à bien 48 mandats. Il a été nommé en l’honneur de Morris Chambers et Robert Brown, les deux premiers membres FICA à avoir franchi cet important jalon.

Prix pour l’œuvre d’une vie bénévole

Lancé en 2022, ce prix est décerné aux membres qui ont mené à bien au moins 24 mandats bénévoles et qui ont entraîné des changements importants à la pratique actuarielle au Canada.

Prix excellence

Réservé à ceux et celles ayant mené à bien 12 mandats bénévoles.

Prix distinction

Décerné à ceux et celles ayant mené à bien six mandats bénévoles.

Prix honneur

Décerné aux bénévoles ayant mené à bien trois mandats bénévoles.

Prix du mérite

Créé en 2021, ce prix est remis à ceux et celles ayant mené à bien leur premier mandat bénévole.

Prix pour l'œuvre d'une vie bénévole 2022


Brian Burnell

Le regretté Brian Burnell est lauréat du Prix pour l’œuvre d’une vie bénévole en reconnaissance de ses 32 mandats bénévoles au sein de l’ICA. Il était reconnu par ses pairs et par ses employés comme un homme empathique et bienveillant qui prenait le temps d’écouter et de présenter clairement ses arguments. Actuaire particulièrement compétent, Brian a amorcé sa carrière diversifiée dans le domaine de la réassurance. Il a ensuite intégré le domaine des assurances, pour ensuite passer à celui de la consultation en matière de régimes de retraite, d’indemnisation des accidents du travail et d’expertise devant les tribunaux. C’est dans ce dernier domaine que plusieurs le considèrent comme un pionnier de l’application de la science actuarielle à la quantification des dommages dans les affaires de préjudice corporel. Brian tenait résolument à demeurer au courant et à apprendre sans relâche, ce que lui a permis en partie son implication auprès de l’ICA. Son expérience variée a commencé par un engagement au sein de la Commission sur la qualification et la déontologie en 1968. Il a occupé divers postes au sein du Conseil de l’ICA, aujourd’hui le Conseil d’administration de l’ICA, et a conclu sa carrière bénévole en 2017 à la suite d’un engagement de 12 ans au sein de la Commission sur l’expertise devant les tribunaux. Son apport envers l’intérêt public ne se limitait toutefois pas à l’ICA. Brian était un membre actif du Rotary Club, entretenait un lien étroit avec son église et était impliqué dans bien d’autres activités communautaires importantes.

James (Jim) Christie

Jim s’est impliqué à titre bénévole au début de sa carrière dans le but de redonner à la profession actuarielle tout en développant son réseau professionnel. C’est grâce à son dévouement envers la profession et à son aptitude reconnue à exposer clairement les problèmes auxquels la profession est confrontée qu’il a été élu président de l’ICA en 2011, pour ensuite accéder à la présidence du Conseil des normes actuarielles. Il a plus tard été élu président de la Casualty Actuarial Society (CAS). À titre de chef de file de l’ICA, Jim a également exercé une influence à l’échelle internationale par l’entremise du North American Actuarial Council (NAAC). Ses pairs le connaissent comme un homme de famille de première classe et une personne directe, mais amicale et chaleureuse, qui sait profiter des occasions qui se présentent. Par exemple, en voyage au Mexique pour une réunion du NAAC, il a participé aux célébrations de la Journée Benito Juárez, saluant de son balcon du deuxième étage les fanfares et les citoyens qui faisaient la fête dans les rues. Entre les journées sur les parcours de golf et l’admiration des voitures sport, Jim poursuit ses activités au sein de l’Institut. Actuellement, il met son leadership et son expérience au service, entre autres choses, du processus d’examen des Statuts administratifs.

Neville Henderson

Impliqué auprès de l’ICA alors qu’il était encore à passer ses examens actuariels, Neville a accompli 32 mandats bénévoles au cours de sa carrière. Dès son tout premier rôle, il a constaté que le bénévolat lui offrait une occasion de rafraîchir ses connaissances et de travailler en collaboration avec des pairs. Il a donc décidé de maintenir son implication afin de soutenir cette profession essentielle au bien-être financier de la population. Neville est une personne très intègre, que ses collègues estiment pour son excellent discernement. Grâce à ses activités bénévoles, qui l’amènent à effectuer des déplacements internationaux et à participer régulièrement à des appels virtuels, il a pu nouer de véritables amitiés. Vouant une passion à l’éducation et au perfectionnement professionnel, Neville a consacré de nombreuses heures à s’assurer d’offrir aux membres actuels et futurs de l’Institut un système d’éducation accessible. Sa propre expérience lui a permis de comprendre les défis que pose l’étude de renseignements non pertinents pour passer des examens. Il a ainsi plaidé pour l’adoption d’une approche prévoyant des examens plus courts et plus pertinents et a fait progresser le projet qui est devenu le Programme d’agrément universitaire que l’on connaît aujourd’hui. La perspective de Neville accepte et favorise le progrès de la pratique actuarielle. Dans tous ses engagements au sein de l’ICA, y compris pendant sa présidence, il a milité pour que l’ICA passe d’un organisme ésotérique à l’organisme professionnel et hautement respecté qu’il est aujourd’hui.

David Oakden

C’est tôt dans sa carrière que David Oakden s’est impliqué auprès de l’ICA, déterminé à établir un environnement dans lequel les actuaires du domaine des assurances IARD se sentent à leur place. Malgré sa nature discrète et réservée, il a su établir des liens avec ses pairs en partageant sa passion pour une pratique actuarielle solide, le squash et son modèle simple visant à établir la probabilité d’une participation des Blue Jays de Toronto aux séries éliminatoires. Reconnaissant la valeur professionnelle et personnelle de ces liens, David a joué un rôle déterminant dans l’instauration de l’Ontario Conference of Casualty Actuaries. Doté d’une facilité d’expression exceptionnelle, il est reconnu pour sa rigueur et sa précision et prend le temps d’inculquer ces habiletés à ceux qui l’entourent. Cette rigueur lui a été utile dans la rédaction de la première ébauche des normes relatives aux rapports financiers des compagnies d’assurances IARD. Pourtant issu d’un petit domaine de pratique, David a été élu à la présidence de l’ICA en 2000. Cette réalisation témoigne bien du respect qu’il s’est acquis auprès de ses pairs grâce à ses valeurs et à la passion qu’il voue à sa profession. Pendant son mandat, il a travaillé à la mise en place du cadre de la structure organisationnelle dans laquelle l’ICA évolue aujourd’hui.

Robert Stapleford

Rob possède un sens profond des responsabilités envers la profession actuarielle qui le pousse à œuvrer pour une institution dont il estime qu’elle n’est forte et visionnaire que dans la mesure où ses membres sont disposés à y consacrer leur temps et leurs talents. Rob a contribué au travail de l’ICA dans de nombreux domaines, notamment en :
  • • Étant président de l’ICA en 2015-2016. L’un des faits saillants de l’année de Rob à la présidence a été le travail visant à rehausser le professionnalisme des actuaires et renforcer les façons dont la profession sert le public.
  • • Créant le Programme d’agrément universitaire initial.
  • • Révisant le programme de perfectionnement professionnel continu de l’ICA pour s’assurer que les actuaires sont adéquatement qualifiés pour accomplir le travail actuariel.
Rob continue d’être actif dans la profession et préside la Fondation actuarielle du Canada (FAC), qui est la branche philanthropique de la profession. La FAC œuvre pour améliorer la littératie financière chez les jeunes et soutenir les étudiants et étudiantes dans les carrières en actuariat et en sciences mathématiques, en mettant l’accent sur les personnes moins favorisées de la société. Rob a pris sa retraite en 2014 et est actuellement impliqué dans un ensemble d’activités bénévoles où il met en pratique son expérience et ses connaissances ainsi que les compétences d’écoute et de gestion du temps qu’il a perfectionnées à travers ses contributions à l’Institut. Les réalisations de Rob sont nombreuses, mais sa famille figure au sommet de la liste de ce mari dévoué et père de trois enfants, avec quatre petits-enfants.

Prix excellence 2022


Hélène Baril

Passionnée par la profession actuarielle et par son travail, Hélène a longtemps pris part aux démarches visant à faire progresser l’ICA. Elle a notamment prêté son concours à des initiatives en matière de normes de solvabilité visant les institutions financières, de rapports financiers des compagnies d’assurance-vie, d’éducation permanente, de gestion des risques et de capital requis, d’affaires publiques, de développement de la pratique, de normes actuarielles, ainsi qu’au Conseil d’administration de l’ICA. Et cette liste n’est pas exhaustive. En sa qualité de présidente de la Commission sur les applications en gestion du risque d’entreprise (GRE), Hélène a joué un rôle crucial dans l’établissement de la GRE à titre de domaine de pratique à part entière au sein de la profession actuarielle, un exploit qui a nécessité le recours à sa capacité d’influence. Cette influence provient du solide réseau de pairs qu’elle a su développer au fil de ses activités bénévoles et de sa reconnaissance du pouvoir de l’écoute des diverses opinions, même celles qui lui sont opposées. Redonner à la profession stimule toujours Hélène, qui participe à l’élaboration des normes entourant l’IFRS 17 et aux recherches de l’ICA relativement à l’incidence de la longévité sur l’économie canadienne.

Stephen Bonnar

Stephen Bonnar fait preuve d’un dévouement constant envers les efforts de l’ICA depuis la fin des années 1980. Maintenant retraité, cet actuaire du domaine des régimes de retraite a contribué à toutes les facettes de l’ICA, dont l’éducation, la recherche, le développement de la pratique, la discipline et la gouvernance. Stephen voue un vif intérêt aux groupes qui ont un objectif précis, par exemple les projets de recherche et les groupes de travail, et a rarement hésité à accepter des fonctions profitables pour son domaine de pratique principal. Il a marqué la profession. À titre de président du Groupe de travail sur le calcul des provisions pour écarts défavorables pour les évaluations en continuité, il a élaboré un document visant à guider tant les actuaires que les responsables de la réglementation en matière de régimes de retraite dans le provisionnement prudent des régimes à prestations déterminées. Depuis qu’il a pris sa retraite, Stephen a poursuivi ses études en obtenant une maîtrise et un doctorat en économie et dans le cadre de recherches examinant la relation entre le vieillissement des populations et le rendement des placements, ainsi que l’incidence de cette relation sur le provisionnement des régimes de retraite.

Mathieu Boudreault

En tant que professeur et chercheur, Mathieu est résolu à exercer une incidence positive sur les actuaires de demain et sur les communautés dont il fait partie. Il reconnaît la nécessité des relations entre les universitaires et la pratique, et le bénévolat lui sert d’outil pour créer des ponts qui contribuent à la vigueur de la profession au Canada. Compte tenu de son long parcours à l’Université du Québec à Montréal, Mathieu a tout naturellement consacré des efforts à la progression de l’ICA grâce à la recherche et à l’éducation. Il joue un rôle charnière dans l’établissement des nouveaux parcours d’éducation, notre nouvelle voie entièrement canadienne pour obtenir le titre de FICA. Il a aussi participé au façonnement de l’éducation aux fins de l’attribution du titre de membre associé, une démarche qui comporte la révision des composantes du Programme d’agrément universitaire. Mathieu donne également de son temps à la Fondation actuarielle du Canada, la branche philanthropique de la profession actuarielle au Canada, où, à la présidence du Comité du programme de stage en recherche actuarielle, il contribue à créer un avenir meilleur

Tyrone Faulds

Tyrone, nouvellement retraité à la suite d’une carrière de 43 ans au sein de la Canada-Vie, travaille bénévolement au sein de l’ICA sans relâche depuis 20 ans. Après avoir agi à titre de mentor auprès d’étudiants et d’étudiantes en actuariat au sein de son organisation qui portait alors le nom de London Life, Ty s’est impliqué au sein de l’ICA pour collaborer avec les dirigeants et dirigeantes de la profession à former et à stimuler à plus grande échelle les nouveaux actuaires. À titre d’actuaire en assurance-vie, il a fourni un apport considérable à l’évolution de la méthode canadienne axée sur le bilan utilisée aux fins des rapports canadiens, un projet qui a posé plus d’un défi. Son engagement a permis à Ty de nouer de nombreuses relations durables. On le tient en haute estime pour sa contribution au Conseil des normes actuarielles (CNA), laquelle a pris plusieurs formes depuis 2009. Ty profite de sa retraite et fait de son mieux pour trouver un équilibre sain entre les responsabilités de gâter ses six petits-enfants et plusieurs animaux de compagnie.

William Solomon

Conseiller en carrières, William fait du bénévolat pour la profession depuis 1973. Il a consacré une bonne partie de son énergie à protéger l’intérêt public des Canadiens et Canadiennes dans le cadre de son travail au sein de la Commission sur la sécurité sociale, de la Commission sur la responsabilité environnementale, des groupes de candidats à un tribunal et, pendant sa retraite, en offrant à des fondations et à des fonds de dotation de la formation et des conseils sur la gestion de leurs fonds. William se targue d’être ouvert aux occasions qui se présentent, par exemple cette occasion de collaborer avec le gouvernement de l’Ontario dans la rédaction d’un document visant à soutenir les actuaires et d’autres personnes à créer et à financer des fonds de restauration après la fermeture de mines, par l’intermédiaire de la Commission sur la responsabilité environnementale. Nous sommes reconnaissants à William pour tout ce qu’il a partagé et continue de partager avec l’ICA. Grâce à son apport, nous sommes une profession plus forte et plus responsable.

Prix distinction 2022


Caterina Lindman


Claudia Gagné


Gylles Binet


Houston Cheng


Isabelle Bouchard


Jill Harper


Jing Ning


John Pfeffer

 

Satnam MacLean


Vera Ljucovic

 

Prix honneur 2022

  • Marie-Josée Blanchet
  • Alon Halbrich
  • Anandhi Sarvananthan
  • Andrew Ryan
  • Carol Murphy
  • Colin Sproat
  • Dani Goraichy
  • Darren Thompson
  • Elena Rhodes
  • Garett Klus
  • J. Michael Ah-Fat
  • Jamie Jocsak
  • Karim Nanji
  • Keith Walter
  • Kwame Smart
  • Louis Doiron
  • Mark Mervyn
  • Mayur Shah
  • Mazen Shakeel
  • Michael Hughes
  • Nicolas Genois
  • Pierre Parenteau
  • Richard Brown
  • Richard Chevalier
  • Sarah Cheng
  • Sarah Reynolds
  • Tak Wai Alan Wong
  • Tulio Walles Mora
  • Umair Ali

Prix du mérite 2022

  • Abdul Ibrahim
  • Abid Kazmi
  • Abram Kruger
  • Adam Blake
  • Alex Ngo
  • Alina Alexandra Sandu
  • Andrea Kojlak
  • Andy Kong Pak Wing
  • Ankita Sadre
  • Aron Chun
  • Barry Koklefsky
  • Charles Lemieux
  • Chengyang Lin
  • Christopher Hurlburt
  • Cindy Li
  • David Howard
  • David Kroach
  • Elena Tonkovski
  • Esther Shuo Wang
  • Fei Xie
  • Florence Wong
  • France LeBlanc
  • Frédéric Saillant
  • Gerrit Marais
  • Glenn Smith
  • Graham Sutton
  • Guillaume Langevin
  • Jared Pursaga
  • Jeonggyu Seok
  • Jin Kui Wang
  • Joel Smith
  • Jonathan Bien-Aime
  • Justin Scott
  • Ke Min
  • Kelly Featherstone
  • Lewis Lee
  • Lucas Koury
  • Luis Dizon
  • Lynda Ming Hui Lim
  • Mariane Takahashi
  • Marie-Claude Rioux
  • Mario St-Hilaire
  • Mark Whidden
  • Mélanie Beauvais
  • Michael Freeze
  • Yang Wang
  • Ming Wu
  • Neil Chicoine
  • Nicole Beckles
  • Nicole Langlois
  • Paul Kennedy
  • Paul Moncalieri
  • Qimu Deng
  • Roufat Raguimov
  • Salina Young
  • Sifan (Stanley) Bi
  • Simene-Masiyo Rolly Molisho
  • Simon Fortin
  • Sophie Feng
  • Spencer Bateman
  • Stella Ma
  • Stella Ma
  • Stephanie Russell
  • Sungjae Lee
  • Victor Wang
  • Warren Rodericks
  • Wendy Sun
  • Zhiyu Tian